Premier anniversaire!

Il y a un an déjà que nous avons entrepris la publication des lettres d’Armand et Louise !
Voici donc un petit résumé, pour ceux qui prendraient le train en marche.
Armand, le mari de Louise a été incorporé à la mi-août 1914 au 220e régiment d’infanterie à Marmande.
Jusqu’à son départ pour le front, le 18 septembre, il revient de temps en temps à Salles.
À partir du 20 septembre il est affecté à Lacroix-sur-Meuse, dans le secteur du Bois des Chevaliers où il va rester jusqu’à ce qu’il soit évacué après avoir été blessé à la main le 9 avril. Il est soigné à Clermont-Ferrand, puis renvoyé en convalescence à son dépôt de Marmande à partir du 20 mai.
En ce début du mois de septembre il y est encore. À plusieurs reprises il a participé en juin et juillet aux travaux agricoles dans une ferme de Cocumont en Lot-et-Garonne.
Louise, restée seule avec sa fille de six ans à Salles, s’occupe de la ferme avec l’aide de son oncle qui est aussi le second mari de sa mère.
Les deux demi-frères de Louise, Louis et Lucien ont eux aussi été mobilisés. Louis a été tué le 3 mai 1915 dans la Somme. Lucien, de santé fragile, a reçu l’extrême-onction le jour de Pâques, mais il a survécu. Il est en convalescence à Salles pour 3 mois.
René, le beau-frère de Louise (marié à la sœur cadette et filleule d’Armand) était déjà sous les drapeaux à la déclaration de guerre. Il est revenu du Maroc avec le 214e RI et a participé aux combats d’août 1914. Très vite il occupe avec son régiment des positions voisines de celles du 220e RI d’Armand. Ils se verront donc régulièrement jusqu’à la blessure d’Armand.
En août 1915, René n’a pas vu sa femme et sa fille depuis plus d’un an.

Nous en sommes là ! La période est assez tranquille, aussi bien pour Armand qui revient souvent à Salles, que pour René, dans un secteur pour l’instant à l’abri des combats.

Les lettres de la semaine sont ici

La situation de René est détaillée ici : La guerre d’Armand et de René.
On y apprend que son régiment vient de recevoir 100 couteaux de boucher.

Si vous voulez savoir à quoi ils sont destinés, c’est ici : La guerre au couteau

Au bout de cette première année, vos remarques, suggestions, commentaires seront reçus avec plaisir…  CONTACT

Bonne semaine,

Pour l'équipe du Courant Alternatif,
Bernard Chapuzet,
Gilles Rosière

 
Powered by AcyMailing